finances

Propos tenus

Vendredi, 13 Avril 2018 08:14

Je me fous de l’État, excellente gestion, mémoire sélective.

C'était au cours du Conseil municipal du 15 mars dernier.
L'ordre du jour se limitait à 5 dossiers, dont le plus important était le Rapport d'Orientation Budgétaire, c'est à dire, le prévisionnel du budget communal 2018 qui sera présenté en avril.
Quelques échanges avec l'opposition que la presse n'a pas repris, et qui peuvent montrer qu'en notre qualité d'élus de l'opposition, nous ne sommes pas là pour dénigrer systématiquement mais pour traiter les dossiers avec objectivité.
Ce jour là, l'édile était visiblement décidé à en découdre avec l’État, qu'il juge responsable du dérapage de sa gestion. Qu'a-t-il lancé avec tant de hargne ?:
« L’État se désengage …  il oblige à lever l'impôt ... il est dangereux ... je n'ai pas peur de le dire ... je suis le représentant de l’État » Et avec l'aplomb qu'on lui connaît, il a affirmé qu'il gérait « des postes régaliens ». Le voilà installé dans le fauteuil d'un Ministre d’État !! Et pour conclure, il a lancé : « Je me fous de l’État ! »

 

Je me fous de l’État !

Mercredi, 11 Avril 2018 08:12

Redressement, soustraction, désengagement.

Ainsi s'exprimait le potentat boïen lors du Conseil municipal du 15 mars dernier (voir notre article « propos tenus »à venir). En 2008, au début de sa première mandature, et se prenant pour Louis XIV, il déclarait : « l’État, c'est moi ! »
Que s'est-il passé pour qu'un tel retournement de tendance se produise 10 ans plus tard ?
Une volonté de l’État de tenter un redressement des finances publiques, par une participation de tous à cet effort, y compris les Collectivités territoriales.
Une telle orientation des Lois de Finances publiée chaque année ne pouvait que contrarier les engagements pris par les élus locaux, dont l'édile boïen, en lançant un programme d'investissements démesurés, sans la mise en place d'une planification budgétaire appropriée. On y voit bien la méconnaissance de ces lois de finances qui encadrent annuellement la politique financière de l’État

 

Gestion économe ?

Dimanche, 28 Mai 2017 15:06

Fonctionnement, maîtrise, financements, bien-vivre.

Le budget de fonctionnement de la commune, c'est celui qui recense les dépenses générales, à savoir : fongibles, électricité, alimentation, fournitures scolaires, entretien de la voirie et des bâtiments, du matériel roulant, auxquelles il faut ajouter les contrats d'assurances, la dotation du CCAS, les subventions diverses, et le poste le plus important : les frais de personnel.
En 2007, pour 8600 habitants, ces dépenses représentaient 9 800 k€ soit 1 139€ /habitant.
En 2017, pour 10000 habitants, il est prévu 10 983 k€, soit 1 018€ /habitant.
Soit une baisse de 10,6 % en 10 ans.

 

Analyse du Rapport d'Orientation Budgétaire 2017

Samedi, 01 Avril 2017 09:52

Avertissement : l'article ci-dessous est nécessairement alourdi par de nombreuses données chiffrées. Si vous êtes réfractaire à ce genre de discours, vous pouvez vous dispenser de sa lecture.

Le ROB constituait le premier dossier du Conseil municipal du 1er mars dernier.
Il est mis à votre disposition sur le site Internet de la Mairie, vous permettant ainsi de vous faire une opinion.

Nous vous présentons ci-après le résultat de notre analyse.

 

Pas de hausse d'impôts

Mercredi, 11 Janvier 2017 19:37

C'était le titre d'un long article consacré, le 13 décembre dans la presse quotidienne, au budget du Conseil départemental.
Au développement exhaustif  des modalités de gestion financière de cette collectivité, le président a démontré comment, en identifiant des économies en tout genre, il avait été récupéré un peu plus de 25 millions d'euros, à valoir pour les recettes. Il a particulièrement insisté sur le fait que dans la gestion de la dette, « il a négocié et renégocié des taux d'intérêts pour arriver parfois à des taux proches de zéro. (sic) »

 

Page 1 sur 6

«DébutPrécédent123456SuivantFin»
Copyright © 2019 la voix du delta. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.