Existence et ambition

Vendredi, 04 Mai 2018 14:02

Budgets, simpliste, endettement, travers.

Pour vous, chers internautes, qui n'assistiez pas au Conseil municipal du 11 avril dernier. Cette séance a vu la présentation des budgets 2017 et des prévisionnels 2018.
Le débat entre l'Adjointe aux Finances et la représentante du groupe d'opposition s'est déroulé dans un esprit pluriel et tolérant, qui aurait plu à Montesquieu.
Toutefois, une élue de la majorité, peut-être soucieuse de faire remarquer sa présence, a cru bon de déclarer que si les charges des emprunts en cours n'avaient pas existé, le report excédentaire de 2017 (réduit à 450 000 € contre 2 799 000 € en 2016) aurait été porté à 1 000 000 € !!

 

En 2018, on emprunte !

Jeudi, 03 Mai 2018 14:01

Autofinancement, emprunt, engagements.

Jusqu'à présent, depuis 10 ans, c'était l'autofinancement qui prévalait pour le financement des investissements. Il est vrai qu'entre 2008 et 2014, il n'y eut que des promesses, hormis la Halle, parce que, disait-on, il n'y avait plus de sous dans la besace à l'arrivée en 2008. Et pourtant, il en restait quelque 800 000 €, alors qu'en cette fin de 2017, nous en sommes à 450 000 € seulement !
Au cours de cette première mandature de l'édile, on a amassé dans les réserves pour lancer dès 2014 un programme qui pèserait lourd : ZAC, Pôle technique, CAB, Salle des sports, Salle des fêtes, entre autres, et le recours à des Autorisations de Programme permettant un règlement par pactes annuels, couverts par les excédents.

 

Parlons de l'Usine

Mercredi, 02 Mai 2018 14:00

Site industriel, emplois, fiscalité.

« La Cellulose du Pin à plein régime » titrait la presse régionale du 6 avril dernier.
36,5 M€ d'investissements sur ce site industriel qui génère quelque 3 à 4000 emplois sur notre région, dont 450 à Biganos.

 

L'ignorance est pardonnable

Lundi, 30 Avril 2018 13:59

Spécialiste, positions, endettement.

De même qu'on ne peut pas être spécialiste en toutes chose, tout le monde ne peut pas tout savoir.
Ainsi en va-t-il par exemple des connaissances en matière financière. Il s'agit d'un savoir particulier et surtout d'un savoir faire que nous ne possédons pas à la naissance.
Malgré cela, il en est qui donnent des avis, prennent des positions sur des sujets dont ils ignorent tout ; à moins qu'ils ne croient que ce qu'ils pensent doit être la vérité.
Et ils osent affirmer des choses, alors qu'ils dévoilent ainsi leur méconnaissance du sujet. C'est à ça qu'on les reconnaît disait Michel Audiart. Mais l'important n'est pas de bien connaître le sujet abordé mais faire en sorte que les autres le pensent.

 

Petit déj'

Samedi, 28 Avril 2018 16:23

Digestion, ritournelles, enseignes.

Petit déjeuner de l'édile avec les entrepreneurs.
Une petite séance de com', ça ne fait pas de mal. Espérons que les croissants, le café et le thé auront apporté aux interlocuteurs de l'édile, le tonus nécessaire à la digestion de la bonne parole.
Que leur a-t-il annoncé de nouveau ? Pas grand chose. La zone d'activités de la Cassadotte est passée sous tutelle de la COBAN ; depuis janvier dernier on n'entend que ça dans toutes les réunions. Mais, grâce à cela, elle aura un visage nouveau ; ah bon ?

 

Il quitte le navire !

Vendredi, 27 Avril 2018 16:21

Flambeau, syndicat, fier.

Dans une longue interview, publiée le 27 mars par la presse régionale, le Président du SYBARVAL annonce son désir de quitter ses fonctions, qu'il doit trouver vaines à occuper.
Qui reprendra le flambeau ? Le Vice-président actuel ? Nul ne le sait encore, mais ce que nous savons, c'est que ce syndicat à vocation très spécifique, créé il y a un peu plus de 10 ans, n'a abouti qu'à nous faire payer des études ; les premières chiffrées autour de 500 000 €, pour aboutir peu à peu à 1 500 000 € (certains disent beaucoup plus !). Et que traduit le budget voté pour 2018 ? Nous n'en savons rien, de même que pour le Compte Administratif 2017. Mais les votes ont été unanimes, c'est ça qui compte …

 

Biganos bidonville

Mercredi, 25 Avril 2018 16:20

Attrait, chamboulement, immondices.

C'est le sentiment exprimé récemment par un ancien Boïen, que la carrière avait éloigné de la cité où il avait grandi, mais où il a toujours de la famille et des copains.
Pour lui, Biganos a un visage de bidonville, a perdu de son attrait, et n'est pas en mesure d'attirer qui cherche un point de chute, non loin de la Métropole et près du Bassin.

 

Pas pressée la Presse !

Mardi, 24 Avril 2018 16:19

Émotion, otage, désinvolture.

L'émotion suscitée par l'attentat de Carcassonne et de Trèbes qui a fait 4 victimes mortelles, dont un officier supérieur de Gendarmerie, est encore dans tous les esprits. Le sacrifice de ce gendarme, donnant sa vie pour sauver celle d'un otage, avait conduit à une élan de solidarité envers cette institution militaire, en nous rendant devant chaque caserne de nos cités pour observer une minute de silence … mais dans notre secteur, le communiqué de presse, sensé nous aviser de cette manifestation, n'est sorti que le lendemain du jour fixé !

 

Budget COBAN

Lundi, 23 Avril 2018 16:18

COBAS, 53 M€, propriétaire.

Compte rendu du dernier Conseil communautaire dans la presse régionale du 5 avril.
La toute nouvelle Communauté d'Agglomération voulue par son Président, lequel montre un vif désir de rivaliser avec sa voisine la COBAS … mais pas avec les mêmes moyens financiers.
Nous avons même droit à quelques chiffres concernant le budget primitif 2018 :

 

Boutique solidaire

Samedi, 21 Avril 2018 16:17

Démarches, CCAS, Secours Catholique, solidarité.

Sous l'égide du Secours Catholique, la 6° Boutique Solidaire de Gironde a été inaugurée à Biganos. Les bénévoles de cet organisme s'emploient à développer l'écoute auprès de ceux qui sont en difficulté, ont besoin d'accompagnement dans leurs démarches d'insertion.
Le climat de confiance qui se crée dans ces antennes et l'accueil bienveillant qui les caractérise, leur permet parfois de surmonter les incompréhensions rencontrées dans les services publics communaux. En effet, ceux-ci se cantonnent au strict respect des lignes budgétaires allouées, allant même jusqu'à déclarer qu'ils sont là pour apprendre à ces personnes à gérer leurs maigres finances.

 

L'effet Métropole

Mardi, 17 Avril 2018 07:56

Antipodes, attractivité.

Un article dans le presse régionale du 26 mars a dû laisser rêveur plus d'un Boïen.
Une enquête, sur 2 pages, sur ces « villes aux antipodes !», celles qui ne bénéficient pas de l'attractivité de la Métropole. Biganos ne fait pas partie des 5 cités prises en exemple, l'édile n'aurait certainement pas permis une telle approche, lui qui considère que grâce à la LGV les Parisiens vont se précipiter sur sa ville, celle qu'il est en train de bâtir, en démolissant à tour de bras et en bradant notre patrimoine immobilier à un aménageur.
Pourtant, que révèle cette étude ?
« L'attractivité de la géante bordelaise rejaillit sur le Libournais, St André, La Brède, Mios ou le Sud Médoc, dessinant une nouvelle couronne. »
Mais où donc trouve-t-on Biganos si elle n'est ni dehors ni dedans ?

 

Page 1 sur 59

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Identification



Copyright © 2018 la voix du delta. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.